News

L'OMS distingue le système de santé français

Comme chaque année, l’OMS a rendu public son rapport sur l’état sanitaire mondial. Il dresse sur 149 pages un état des lieux de la santé dans le monde et énumère les progrès à accomplir pour atteindre l’objectif du Millénaire pour le développement lié à la Santé. Parmi les bons élèves, la France.

Les principales avancées soulignées par ce rapport concernent la prise en charge des malades atteints du sida. En effet, le nombre de cas se stabilise depuis 2000 et les traitements antirétroviraux sont de plus en plus utilisés. La lutte contre la tuberculose et le paludisme a également progressé. En revanche, des efforts restent indispensables concernant l’accès aux soins et à des sources d’eau potable pour tous, ce dernier point continuant à représenter l’un des problèmes majeurs de santé publique que soulèvent ce rapport. Seuls 59 % des Africains y ont pour le moment accès…En France, les études en matière de santé réalisées en 2007 et sur lesquelles se base ce rapport sont plutôt positives. Par exemple la mortalité infantile, un des indicateurs importants, ne s’élève qu’à 4 décès pour 1000 naissances, un chiffre meilleur que la moyenne mondiale (67) et même européenne (15).L’espérance de vie à la naissance en France est également parmi les meilleures du monde avec 77 ans pour les hommes et 84 ans pour les femmes. Cette espérance ne cesse d’augmenter. Ainsi en 1990, un homme français pouvait espérer vivre jusqu’à 73 ans et une femme jusqu’à 81 ans. Mais dans d’autres pays, elle est bien plus faible, avec par exemple 69 ans en Ouzbekistan pour les femmes, 57 ans au Gabon pour les hommes, voire 42 ans pour les femmes en Afghanistan, pays marqué par les guerres depuis plusieurs décennies…Cette différence d’espérance de vie est en partie due à la possibilité d’accès aux soins. Dans la majorité des pays du continent africain, on ne compte que 2 médecins pour 10 000 habitants, alors qu’au Royaume-Uni, nous en avons 23, aux Etats-Unis 27, en France ou en Allemagne 34 et en Italie 37. Cuba reste le pays à la plus forte densité médicale du monde avec 59 médecins pour 10 000 habitants (espérance de vie en rapport, 76 ans pour les hommes, 81 ans pour les femmes !).
Les inégalités liées au niveau socio-économique interviennent aussi dans ces différences : quand une personne avec des revenus élevés a une espérance de vie de 80 ans, celle des gens les plus pauvres n’est que de 57 ans !
En France, le principal point noir concerne la vaccination infantile. En 2007, 87 % des enfants d’un an seulement étaient vaccinés contre la rougeole. Ce chiffre est en-deçà de la moyenne européenne, qui est de 94 %. Autre exemple, le vaccin contre l’hépatite B qui est pourtant à ce jour le seul moyen de prévention de la maladie : seuls 30 % des enfants français sont vaccinés à ce jour, contre 98 % en Italie par exemple.Les résultats français néanmoins globalement satisfaisants sont les fruits d’un investissement en matière de santé depuis longtemps. Les dépenses publiques pour la santé en France s’élèvent aujourd’hui à plus de 1 950 € par an et par personne, supérieures à la plupart de nos voisins européens (1900 € en Allemagne, 1200 € en Espagne, 1700 € au Royaume-Uni). Malgré les déficits croissants et l’accroissement des déserts médicaux, notre modèle de sécurité sociale et de santé publique est encore l’un des plus performants au monde… A nous de le préserver ! Source   OMS “Statistique sanitaires mondiale 2009“, mai 2009Click Here: cheap sydney roosters jersey

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *